REUNION  AU CERCLE DE LA ROTONDE :
LE SAMEDI
28 FEVRIER   à 17H.

au Théatre Poème - Rue d'Ecosse 30 - 1060 Bruxelles
(entre la Porte de Hal et l'Avenue Louise )
Tram : 91, 92, 93, 94, Arrêt Porte Louise
Métro : Hôtel des Monnaies

Invités Xavier Hanotte et Marie-Pierre Jadin
Animatrice : M.-C. Roose

Rencontre avec un romancier-poète, Xavier Hanotte (Bio-Bibliographie & Photo) et une critique fan de ses livres, Marie-Pierre Jadin.

 Poussières d’histoires & bribes de voyages.
“Poèmes sans date et considérations datées : 1984 - 2003”.

Tel est le titre du recueil sobre et inhabituel de Xavier Hanotte, paru dans la collection “Escales du Nord” chez Le Castor Astral en 2003.
Ce titre encadre une photographie rêveuse, prise par l’auteur, de remparts ouverts sur le ciel.  Inhabituel ?  Oui si l’on en juge à la présentation bi-polaire de chaque récit poétique : un en-tête (en italiques) introduisant une méditation suggestive, indicatrice sans être explicative, suivi d’un titre et du poème.  Ainsi, Xavier Hanotte nous emmène-t-il, à la page 31, à passer “Une nuit à l’hôpital (militaire)” :

"Il y a toujours un commencement.  Qu’il s’agisse en effet en l’espèce d’une quasi-fin importe peu.  Même sans date, le présent recueil aurait donc dû commencer par ce poème.  (...)  Quand une vie tracée, contractuelle et sans réelle surprise se fracasse soudain contre un échantillon de ce que le monde compte de sauvagerie, de bêtise et de lâcheté."

Et dans le poème qui suit, on trouve :

"L’immobilité – enfin! / La fiancée du jour n’a pas franchi la porte / Non plus qu’au port le cri des grands bateaux / Elle ne viendra pas la nuit est la plus forte / La peur lie là-bas ses chevilles de soie."

On l’a compris : ces poèmes sont les “textes de chevet” du romancier, ceux qui reposent toujours près de la lampe, les veilleurs de toute aube, emportés en hâte à tout bord, de train en avion, d’avion en bateau... 42 étapes, de Heidelberg à Saint-Idesbald.

Marie-Pierre Jadin, Rédactrice en chef de la revue “Indications”, nous confie à leur propos : “Xavier Hanotte a de multiples casquettes : on le sait traducteur, informaticien, romancier, et le voici, avec ces Poussières d’histoires, poète à part entière… On s’en doutait un peu, à vrai dire, en lisant ses romans : ses personnages, qu’ils soient inspecteurs de police ou soldats, ne sont-ils pas aussi chatouillés par une plume poétique?
Et comme il le commente lui-même en exergue du poème « Bellewaerde Park » :

« entre romans et poèmes, quelle différence ? Des lettres par milliers, des phrases par centaines. Autant dire rien du tout. Une frontière d’haleine, un bégaiement du temps. »

Je connais un peu Xavier Hanotte, par ses livres, que j’ai lus avec passion, mais aussi pour l’avoir rencontré à l’une ou l’autre occasion(1) ; j’ai l’impression de trouver, à la lecture de ces textes poétiques, des réminiscences ; et la préface écrite par Francis Dannemark confirme mon impression : « rien de pire que certains souvenirs. Impalpables, insaisissables, que sont-ils sinon un peu d’ombre ? Mais voilà, ils sont l’ombre de nous-mêmes, et nous accompagnent, et nous portent. »

Ses souvenirs semblent porter Xavier Hanotte vers l’écriture, vers la recherche de vérité, vers l’envie d’exprimer ses véritables sentiments.
Et je ressens aussi les aller-retours entre ses romans et les textes présentés ici : « Bellewaerde Park », déjà cité, est le thème de son roman Les lieux communs ; « T » n’est-il pas une allusion à un personnage féminin de Manière noire et De secrètes injustices ?

L’ensemble est agréable à lire, touchant par moments, tant on a l’impression que l’auteur y a mis du sien. On est loin des poèmes très formels et parfois un peu froids, un peu difficiles à comprendre pour qui n’est pas un habitué du genre - ce qui est mon cas…” 

Un livre-voyage entre poèmes et romans (célèbres) que nous vous invitons à découvrir…

 (1)     E.a. dans le cadre d’un dossier réalisé pour la revue Indications : "Un entretien avec Xavier Hanotte" qui a paru dans le n° de nov. 2001.  Voir site : www.indications.be

Marie-Clotilde Roose

Contact :

Marie-Clotilde Roose
Tél.: 069.23.68.93

Théâtre-Poème
Tél.: 02. 538.63.58
Fax : 02.534.58.58

P.A.F : 5 euros.
Etudiants & Séniors : 3,75 euros.
Membres TP : gratuit.

Avec l'aide du Ministère de la Communauté Française