RÉUNION AU CERCLE DE LA ROTONDE :
LE SAMEDI 25 SEPTEMBRE 2004 à 17 HEURES.
Suivie à 19H de la VEILLÉE DES AUTEURS

au Théâtre Poème - Rue d'Écosse 30 - 1060 Bruxelles
(entre la Porte de Hal et l'Avenue Louise )
Tram : 91, 92, 93, 94, Arrêt Porte Louise
Métro : Hôtel des Monnaies

Invités : Matthias Vincenot & Louis Mathoux
Animatrice : M.-C. Roose

Une " rentrée " consacrée à la découverte de jeunes poètes, à une anthologie qui fait date, suivie par la Veillée des Auteurs, ouverte à tous.

Matthias Vincenot

A vingt-trois ans, cet étudiant issu de Paris-Sorbonne a déjà publié six ouvrages de poésie, la plupart aux Ed. Lettres du Monde. Non seulement heureux d'être salué depuis Un autre ailleurs (alors qu'il n'avait que seize ans), il s'est intéressé à la poésie des autres, invitant des poètes connus (Andrée Chedid, Charles Juliet, Jean Laugier…) ou moins connus, à de multiples rencontres, comme des soirées publiques à La Sorbonne, consacrées à la poésie ou à la chanson française.

Dans cette foulée, il a présenté en collaboration avec Jean-Luc Favre une anthologie en 2001, qui vient d'être enrichie et rééditée par Jean-Pierre Huguet sous le titre, Les nouveaux poètes français et francophones. Leur but, en composant cet ouvrage (non exhaustif) consacré à des poètes nés entre 1955 et 1982, est de révéler " les poètes et poétesses de demain, lesquels contribueront, nous n'en doutons pas, à défendre et maintenir la poésie française comme un genre à part entière, aussi important que le roman, le théâtre, ou l'essai. " Ce qui frappe dans cette anthologie, c'est la simplicité de la chair verbale : une poésie qui abandonne radicalement la rime, le vers classique et l'emphase - au profit d'un chant plus libre, dépouillé sans être aride. Un chant ? Parfois un murmure, un souffle nu, une mélopée. Il semble en tout cas que le quotidien, la voix intime, l'oralité reprennent une place centrale : le je du poète se fait regard observant le réel qui l'entoure, et l'épelle par images vives, le prononce pour y faire écho, en faisant trace. Parmi les quatre-vingt-dix poètes recensés en France, Belgique, Suisse, Iran, Algérie, Liban, Roumanie, Québec,… treize femmes - dont Anne Kanapitsas, née en 1969, qui propose une Pavane : Soudain / L'ouvrage du vivant / s'enroule à toutes les lèvres / Main basse sur les peines // Le tricot des jours / Feuillus de visages / Dispose les masques familiers // Clinquantes gestuelles / Jonchées de soupirs / Comme derniers sursauts / Face à la force claire / de l'éphémère (…)
Matthias Vincenot, qui vit à Paris, présentera cette anthologie (les poètes belges y figurant sont cordialement invités à dire leurs textes) ; il lira aussi des pages de ses ouvrages parus et à paraître, comme Le bonheur, rappelle-toi, qui sortira en octobre aux Ed. La Passe au Vent - en voici un extrait, du poème " Le temps, un soir " : C'est une heure étrangère où l'on se tient absent / à soi-même et au monde, pas vraiment en dehors / simplement autre part / On repère souvent le regard d'une absente / Mais comme elle est absente et que l'on est absent / Souvent elle repart, et l'on repart aussi / On ne s'aperçoit pas que l'on était déjà parti / dès le départ.
www.matthiasvincenot.net/actu.php

Louis Mathoux

Cet historien et journaliste belge (né en 1970 à Nivelles), passionné de cinéma et de voyages, est poète et nouvelliste (Prix de la Francophonie de la Nouvelle en 1999). Après Maelström et La nuit cannibale, il a publié Croire au feu en 2002, chez L'Arbre à Paroles. C'est un recueil étonnant, fait de petits contes cruels (à mi-chemin entre le poème en prose et la fable), sortes de paraboles fantastiques sur la guerre entre les sexes, sur la genèse du désir et du manque : " Un jour arriva une chose étrange sur ma peau. Elle était petite, profonde et rouge. Je crus qu'il s'agissait d'une bouche et ne m'en inquiétai pas. Je lui demandai seulement : - Bouche, quelle langue parles-tu ? Elle me répondit : - Je parle le sang. Cette langue m'était inconnue. Je réfléchis, et me dis que cette chose devait sans doute être une serrure. Je l'interrogeai à nouveau : - Avec quelle clé peut-on t'ouvrir ? " Histoire à suivre… et à accompagner de vos voix, puisque la Veillée des Auteurs sera consacrée dès 19h (après une pause sandwich), à vos nouveaux textes.

Marie-Clotilde Roose

Contact

P.A.F

Marie-Clotilde Roose
Courriel : rotonde@tiscali.be
Tél.: 069/23.68.93
ou
Théâtre-Poème
Tél.: 02/538.63.58
Fax : 02/534.58.58

Générale : 5 euros.
Etudiants & Séniors : 3,75 euros.
Membres TP : gratuit.



L'abonnement au "Mensuel littéraire et poétique" du Théâtre Poème vous donne droit à l'entrée gratuite à toutes les réunions du Cercle de la Rotonde.

Tarif pour 11 numéros par an: 15 euros, renseignements :

Site web : www.theatrepoeme.be
Courriel : theatrepoeme@skynet.be

Téléphone : 02/538.63.58

Avec l'aide du Ministère de la Communauté Française