Accueil"; ?> | Prochainement"; ?> | Saison 2012-2013"; ?> | Histoire"; ?> | Résonances"; ?> | Echos"; ?> | Archives"; ?> | Contact"; ?> | 20 ans"; ?>

REUNION AU CERCLE DE LA ROTONDE :
LE SAMEDI 24 JUIN 2006 à 17H

Invités : Michel Joiret & Patrick Virelles
Présentatrice : M.-C. Roose

Deux amis viennent dialoguer autour leurs livres respectifs, que relie une certaine truculence sensuelle et verbale.


Patrick Virelles. Le personnage haut en couleurs de son dernier roman, Frédéric, tient certainement de son auteur la verve, la débrouillardise et l’appétit de vivre. Un puma feule au fond de ma mémoire, publié chez Labor en 2004, nominé au Prix Victor Rossel, est un récit en trois parties qui explore la jeunesse d’un garçon déluré, qui aura joui du privilège (provisoire) d’être élevé, enfant unique, curieux de tout, par mère et grand-mère l’adorant, dans un milieu aisé duquel sont dévoilés, peu à peu, les éléments familiaux, leurs gloires et déclins, frasques et repentirs. Parmi eux, l’oncle André, appelé affectueusement « Mandré » par son neveu admiratif, n’est pas le moins original, aventurier de la première heure, fou de femmes et de livres, ivre comme Rimbaud de vent, de poésie et liberté, qui sera à la fois un héros trop tôt disparu et un modèle contesté, accompagnant les rêveries de Frédéric, à la recherche d’une identité masculine. Car le père de ce jeune garçon, revenant aigri et prématurément vieilli de son emprisonnement forcé dans les Oflags de la 2ème guerre, ne comprend rien aux attentes désespérées ni aux talents réels de son gamin, blessé dans son orgueil de fils. Celui-ci multiplie les appels à la reconnaissance à travers maladresses, exploits littéraires ou sottises de collégien, coups fourrés, prouesses auprès des filles – qu’il apprécie, comme son oncle, autant que les ouvrages interdits de la riche bibliothèque – jusqu’à ce qu’il trouve, à force de traquer les traces félines de son héros, le chemin parfumé de Douce, « une vraie femme ». Le récit est rempli de petites histoires à croquer, de scènes drôles ou pathétiques, qu’anime une langue des plus audacieuses, faisant jongler les mots rares, les tournures élégantes et les envolées lyriques, rapidement suivies d’ironiques belgicismes, d’expressions juteuses en patois flamand ou bruxellois, de mots crus, de mots goûteux, des « mots de la vie ».



Michel Joiret. La gouaille des nombreux personnages du polar (série noire – au risque de la caricature) qu’il met en scène dans les quartiers du nord de Bruxelles et de Matongé, est nettement plus épicée et n’évite pas les tirades d’injures, hélas moins plaisantes que celles du Capitaine Haddock. Le Commissaire Théo Saint-Loup, témoin de meurtres répétés, part sur les pistes (glauques, mais pimentées de torrides conquêtes) des assassins présumés, suivi de près par un corbeau cynique et envahissant, à travers les dédales de traffics divers, depuis un supermarché au parking suspect, jusqu’à la forêt congolaise, pour aboutir à l’Enseigne du Beau Noir, nom d’une blanchisserie donnant son titre au livre (Dricot, 2004). Gare aux virages : cela va vite et il faut s’accrocher ! Dans un autre style – par une différence de rythme qui surprend et qu’il faudra interroger – l’écrivain multiple et prolixe qu’est Michel Joiret a publié Les 365 visages de la mer, autant de poèmes que de jours passés au bord de la mer, dans une relation fusionnelle avec le paysage, l’eau et le sable, le soleil et le remou des vagues. Les textes sont brefs, mais le ton est familier, sans emphase, presque à l’état brut. On y voit passer tous les états d’âme, comme autant de reflets sur la peau (désirée) des jours. A la date du 26 novembre, l’auteur écrit : Aujourd’hui je n’écris pas / la mer // je fais le geste d’elle / sans la signer.

  • Marie-Clotilde Roose

  • Warning: include(inc/corps/2005-2006/juin.pho): failed to open stream: No such file or directory in /public_html/lecercledelarotonde_be/ancien-site-du-cercle-de-la-rotonde/index.php on line 79

    Warning: include(): Failed opening 'inc/corps/2005-2006/juin.pho' for inclusion (include_path='.:/opt/php55/lib/php') in /public_html/lecercledelarotonde_be/ancien-site-du-cercle-de-la-rotonde/index.php on line 79

    Pour avoir une lecture adaptée agrandir les textes de nos pages du site. Comment faire => enfoncer et maintenir la touche[CTRL] du clavier de votre ordinateur et tourner la molette de la souris vers l'ordinateur ou encore, maintenir la touche[CTRL] et enfoncer la touche[+] pour agrandir, ou bien la touche[-] pour diminuer la taille des caractères. Pour remettre la page par défaut, maintenir la touche[CTRL] et enfoncer la touche du chiffre zéro[0]. Valable seulement pour MS-Windows. Pour Mac : Utiliser la touche [Pomme] au lieu de la touche [CTRL].



    Avec le soutien du Ministère de la Communauté Française de Belgique