Accueil"; ?> | Prochainement"; ?> | Saison 2012-2013"; ?> | Histoire"; ?> | Résonances"; ?> | Echos"; ?> | Archives"; ?> | Contact"; ?> | 20 ans"; ?>

REUNION AU CERCLE DE LA ROTONDE :
LE SAMEDI 15 DECEMBRE A 17H

Invités : Daniel Charneux & Arcangelo Petranto
Animatrice : Marie-Clotilde Roose



Daniel Charneux.


Daniel Charneux. Persuadé que l'écriture est avant tout partage, ce romaniste et romancier organise des rencontres littéraires, dirige les publications suivant l'opération annuelle " Un Livre, une Fleur " à Mons, expérimente le théâtre de rue, et anime son site internet www.gensheureux.be. Fils d'un instituteur, il avoue " être tombé dans la potion des mots " dès l'enfance... Depuis 2001, il a publié aux éditions Luc Pire Une semaine de vacance et Recyclages, puis chez Luce Wilquin un recueil de nouvelles, Vingt-quatre préludes, suivi en 2006 par Norma, roman. Ici aussi, on pourrait parler de " légèreté du désespoir ", car ce récit égrène les souvenirs d'une vie à la fois comble et désespérément vide, celle de Norma Jean Baker. Sous le pseudonyme de Marilyn Monroe, sous ses apparences de star glamour, se cachait une femme avide de reconnaissance et d'affection, leurrée par le système où elle s'était jetée à corps perdu. La fiction, à laquelle se prête le narrateur, retrace la double vie de Norma Baker, ayant quitté le strass et les secrets d'oreiller pour se réfugier dans le désert de Mojave. Elle lui raconte, depuis sa retraite au milieu des sables, le récit de ses désillusions et souvenirs, mi-sucrés mi-amers, en feuilletant les pages de son album, caressant ses robes ou bijoux, sous la voix de Maria Callas, chantant l'autre Norma, celle de Bellini. Le récit fait donc alterner, sans concession, les images pulpeuses et sulfureuses de Marilyn à celles, brisant le mythe, de la vieillesse triste d'une femme rendue à son ordinaire, cherchant la sérénité. " Je me repasse ma vie au ralenti. Nous n'avons qu'une vie pour trouver le sens de la vie. Bien peu trouvent. Bien peu cherchent. J'ai encore quelques années, peut-être, pour entrevoir la lumière. Pour m'éveiller avant le grand sommeil. " Ainsi, pour apprivoiser sa " deuxième " mort (Marilyn étant décédée le 5 août 1962), elle se couche parfois dans un cercueil tendu de soie, avec quelques gouttes de Chanel n°5... L'anagramme de Norma est un roman où le désenchantement persiste, nuancé par l'évocation des désirs perdus, de la nostalgie affleurant comme le parfum, lancinant.

Ce roman vient de recevoir le Prix Charles Plisnier de la Province du Hainaut.


Arcangelo Petranto.


Arcangelo Petranto. Né à Delia en Sicile, il est arrivé enfant dans le nord de la France, mais vit depuis 1978 près de Tournai. Traducteur auprès d'un organisme international à Bruxelles, il a enseigné l'italien à Tournai (cours de promotion sociale) et y anime un club de conversation. A partir de 1969, il s'est lancé dans une aventure poétique en italien et en français, tout en rédigeant des articles touchant aux thèmes de la langue et de la culture. Sur son blog hermes007.skynetblogs.be, il propose un aperçu de son cheminement, par petites touches, mettant Hermès, le messager des dieux, en rapport avec l'origine de son prénom " Arkhànghelos ". Après un essai, Histoire des Italiens en Belgique - De César à Paola, publié en l'an 2000, un recueil de nouvelles est paru chez Les déjeuners sur l'herbe, La planète verte. Ces histoires brèves, anti-conformistes, confrontent le pragmatisme du quotidien à l'imaginaire le plus débridé, la critique politique à la satire légère, les sujets journalistiques aux voyages vers la science-fiction, le fantastique ou l'absurde. Beaucoup de questions actuelles (sur l'Europe, les développements de la techno-science, l'écologie, l'intégrisme religieux, le racisme, le sort des réfugiés,...) y sont traitées sous le mode de l'ironie, parfois caustique, parfois empathique. On apprend ainsi, lorsque le narrateur revient dans la capitale belge : " Pour les médias, la guerre dite 'de Bruxelles' avait été dès le début une grande opportunité. CNN, immédiatement, avait joué le grand jeu avec ses envoyés directs en première ligne, ses images nocturnes et ses débats permanents avec la crème des analystes et prévisionnistes (...). Des photos où l'on voyait des partisans de l'un ou l'autre camp poser fièrement devant des monceaux de têtes exhibées tels des trophées ". L'ensemble est subversif et décapant, dans une langue simple et concise. Les récits sont à prendre sur fil du rasoir, très courts, avec des chutes souvent surprenantes. Le lecteur rit, réfléchit, et en redemande !

Les lectures seront assurées par sa fille Virginia et Pascal Macou, chanteur lyrique au Théâtre de la Monnaie.

  • Marie-Clotilde Roose

  • Warning: include(inc/corps/2007-2008/decembre.pho): failed to open stream: No such file or directory in /public_html/lecercledelarotonde_be/ancien-site-du-cercle-de-la-rotonde/index.php on line 79

    Warning: include(): Failed opening 'inc/corps/2007-2008/decembre.pho' for inclusion (include_path='.:/opt/php55/lib/php') in /public_html/lecercledelarotonde_be/ancien-site-du-cercle-de-la-rotonde/index.php on line 79

    Pour avoir une lecture adaptée agrandir les textes de nos pages du site. Comment faire => enfoncer et maintenir la touche[CTRL] du clavier de votre ordinateur et tourner la molette de la souris vers l'ordinateur ou encore, maintenir la touche[CTRL] et enfoncer la touche[+] pour agrandir, ou bien la touche[-] pour diminuer la taille des caractères. Pour remettre la page par défaut, maintenir la touche[CTRL] et enfoncer la touche du chiffre zéro[0]. Valable seulement pour MS-Windows. Pour Mac : Utiliser la touche [Pomme] au lieu de la touche [CTRL].



    Avec le soutien du Ministère de la Communauté Française de Belgique